Laboratoire Clinique Pathologique et Interculturelle


Laboratoire Cliniques Pathologique et Interculturelle

Catherine Gallinier-Ginolhac

Directeur(s)/trice(s) de recherche : Sylvie BOURDET-LOUBERE


Titre de la recherche (provisoire) : Deuil originaire et construction antœdipienne. Étude clinique de la construction antœdipienne non tempérée chez l’enfant de la latence au regard d’un climat incestuel entravant le deuil originaire.


Mots clés : 
Deuil originaire, construction antœdipienne, latence, climat incestuel.


Résumé (provisoire) : Cette étude projette de rencontrer des enfants traversant la période de latence, enfants vivant au sein de familles dans lesquelles s’exercent des violences familiales notamment une suspicion de climat incestuel.

La violence dans le couple détruit l'équilibre familial. L'enfant devient souvent l'objet d'enjeux qui le dépassent, un pion sur un échiquier. Rois et Reines détruisent, retiennent, rejettent, agrippent, tuent, manipulent, ceci brisant parfois l’enfant dans sa dynamique psychique. Il est parfois maintenu dans une emprise incestuelle l’endiguant dans une position régressée, prégénitale, ceci favorisant son inscription dans une lignée antœdipienne non tempérée, pathologique, empêchant l’organisation œdipienne et l’accès à une subjectivation génitalisée. Ce lien mortifère, cette emprise pathologique laisse en attente l’entrée dans le travail de deuil de l’originaire difficile, voire impossible, à dépasser pour l’enfant.

 

cginolhac@gmail.com